Yamaha PR7, profitez d’enregistreur numérique abordable et très ergonomique

Le Yamaha PR7 est un enregistreur numérique dont le format se rapproche du Tascam DR-22WL. Pour autant, il est proposé au même prix que le Zoom H2N.

Le fabricant japonais propose un modèle compact et relativement simple à utiliser. Au niveau de la qualité, Yamaha fait-il honneur à sa réputation avec le PR7 ?

Notre test complet du Yamaha PR7

Le Yamaha PR7 a deux micros placés en X/Y : grâce à cette configuration, les deux micros sont à équidistance de la source sonore, ce qui permet d’avoir des enregistrements stéréo de bonne qualité.

L’enregistreur est à la fois léger et maniable. Les micros sont d’assez bonne qualité, tant que l’on reste dans des environnements trop saturés et que l’on est proche de la source. Pour enregistrer une chorale, une conférence ou les bruits de la nature, c’est parfait. Par contre, en concert, les micros saturent rapidement. Même en branchant un micro externe de bonne qualité, il reste un bruit de fond si la sensibilité est élevée.

Le dictaphone Yamaha PR7

Au niveau de l’autonomie, il n’y a rien à redire. Le PR7 tient près de 5 heures en enregistrement avec un seul jeu de batterie, soit à peu près autant que l’Etekcity. Le seul problème est qu’on ne peut pas recharger les batteries en USB. Une fois le câble branché, on ne peut que transférer les fichiers. Du coup, il faut passer par un chargeur externe.

Au niveau de fonctions disponibles, le PR7 a tout ce qu’un enregistreur de cette gamme de prix peut offrir : accordeur, métronome, pose de marqueurs pour faciliter la localisation. On trouve aussi un bon nombre de filtres dynamiques, équivalents à ceux que propose le Sony PCM-M10 par exemple.

Caractéristiques techniques

  • Dimensions : 13.2 x 4.7 x 2.9 cm
  • Poids : 82 g (avec piles)
  • Mémoire interne : 2 Go
  • Autonomie : environ 5 heures
  • Formats d’enregistrement : MP3, WAV
  • Formats de lecture pris en charge : WAV, WMA, mp3
  • Port de carte SD
  • Sortie casque et entrée micro 3.5 mm
  • Haut-parleur intégré
  • Alimentation : 1 pile AAA (fournie)

Le dictaphone Yamaha PR7 est un très bon enregistreur

Points forts

  • Filtres dynamiques qui rendent l’utilisation plus simple
  • Autnomie
  • Facile à utiliser

Points faibles

  • Impossible de charger la batterie en USB
  • Tripode obligatoire pour supprimer les bruits de manipulation
  • Qualité du haut-parleur intégré

Notre avis sur le Yamaha PR7

Le PR7 est un enregistreur de qualité correcte, pour peu qu’on le réserve à un usage lambda. Malgré les filtres et le réglage de la sensibilité, enregistrer des concerts ou des groupes dont on est assez éloigné est assez compliqué. Plus on augment la sensibilité, plus les bruits parasites se font entendre.

Par contre, avec ses deux micros X/Y, enregistrer une conversation ou une conférence est très simple. La qualité est au rendez-vous… si l’on a un trépied. Du côté des accessoires, Yamaha a été un peu radin. À part un câble USB (ce qui est déjà pas mal) et une pile, il n’y a rien. Pour le prix, on aurait aimé une bonnette par exemple, chose que l’on trouve sur le Zoom H5

Le principal regret du PR7 est qu’il est relativement cher par rapport à ses performances. Pour le même prix, le Zoom H2N est de bien meilleure facture. C’est bien dommage parce que Yamaha nous a livré un appareil relativement solide et simple à utiliser.