Sony PCM-M10 : du matériel semi-pro à un prix plutôt abordable

Le Sony PCM-M10 est un enregistreur numérique extrêmement compact qui est à l’aise aussi bien en extérieur qu’en intérieur. Que vous vous en serviez pour capter le chant des oiseaux ou celui d’un chanteur de métal, ce modèle vous rendra de grands services.

Sony nous livre ici un appareil haut de gamme dont le positionnement tarifaire est à peu près aligné sur celui du Zoom H4nSP. Le modèle de chez Sony soutient-il la comparaison ?

Notre test complet du Sony PCM-M10

Cet enregistreur dispose de deux micros à condensateur en position latérale, une chose que nous avions vue sur le Philips DVT-6000. Toutefois, le Sony ne dispose pas de micro central : les deux micros sont omnidirectionnels. L’enregistrement unidirectionnel est un peu moins bon que celui du DVT-6000. Mais bon, à moins d’avoir une oreille d’or, la différence est indiscernable à l’oreille.

Le PCM-M10 possède un grand nombre de filtres intelligents pour parer à toutes les situations : un filtre limiteur de fréquences, un contrôle automatique du volume d’enregistrement, un filtre à basses (intéressant dans les concerts si l’on est prêt du micro). Au niveau des fonctions, rien de révolutionnaire : on a la possibilité d’accéder aux 5 secondes avant que l’on ait appuyé sur le bouton « Record », une fonction que l’on trouve aussi sur le Tascam DR-05.

L'enregistreur Sony PCM-M10

L’appareil tient bien dans la main, mais l’écran est assez petit et il y a beaucoup d’infos affichées en même temps. Du coup, la navigation est fastidieuse. Mais au bout de quelques heures, on s’y fait. C’est un appareil qui est vraiment fait pour les baroudeurs. On a particulièrement aimé la fonction cross-memory qui permet d’enregistrer sur la mémoire interne de l’appareil puis sur la carte microSD sans interruption quand l’une ou l’autre arrive à saturation.

Le Sony PCM-M10 est livré avec un câble USB, un adaptateur secteur et une télécommande pour activer l’appareil à distance. Cela paraît un minimum pour un appareil à ce prix-là, mais certains modèles comme le Zoom H5 ont à peine les piles qui sont livrées avec.

Caractéristiques techniques

  • Dimensions : 11.4 x 6.4 x 2.3 cm
  • Poids : 187 g (avec les piles)
  • Mémoire : 4 Go
  • Formats d’enregistrement : WAV, mp3
  • Formats de lecture supportés : mp3, AAC, WAV, WMA
  • Nombre de pistes : 2
  • Port microSD
  • Port USB
  • Sortie casque et entrée micro mini-jack 3.5 mm
  • Alimentation : 2 piles AA (fourni) / adaptateur secteur (fourni)

L'enregistreur numérique PCM-M10 de Sony

Points forts

  • Livré avec beaucoup d’accessoires dont un adaptateur secteur
  • Excellent rapport qualité/prix
  • Filtres intelligents bien pensés

Points faibles

  • Qualité des enregistrements stéréo
  • Filtres insuffisants si les basses sont trop présentes
  • Il manque une sortie micro

Ce que nous avons pensé du Sony PCM-M10

Le PCM-M10 est un bon enregistreur numérique. Il s’adapte à beaucoup de situations et, grâce à ses nombreux filtres, plus besoin d’être un expert de la prise de son pour avoir de bons résultats. Par contre, même avec les filtres activés, le son est très distordu si les basses sont trop fortes ou si l’on est trop proche des enceintes. Méfiez-vous donc lorsque vous enregistrez en concert. Les micros plutôt bons, mais manquent de basses. C’est le mauvais côté des micros cardioïdes.

Sony a été généreux en ce qui concerne les accessoires, et ce n’est pas pour nous déplaire. La télécommande est un ajout sympathique, mais elle n’est pas indispensable. On aurait préféré avoir un trépied par exemple.

Si les micros sont de bonne qualité, le PCM-M10 n’a que deux pistes. Du coup, il faut au moins un ou deux micros en plus pour pouvoir enregistrer une répétition, si l’on est musicien. Problème : il n’y a qu’une sortie micro, à la différence du Zoom H4nSP qui en possédait deux. Du coup, on se retrouve vite à l’étroit avec ce modèle, malgré sa qualité d’enregistrement.

Le PCM-M10 trouvera sa place chez les journalistes qui ont besoin d’avoir des bandes d’une excellente qualité pour pouvoir les diffuser par la suite. Les musiciens ou les amateurs de concerts sauront aussi séduits par son format compact. Ce modèle montre vite ses limites dans des environnements sonores saturés, mais c’est le cas de tous les enregistreurs que nous avons testés jusqu’à présent.